Les différentes causes d’une sinusite :

ecoulement-nasal

Les sinus produisent du mucus qui nous aide à percevoir les odeurs et à nettoyer le nez. Ce mucus est expulsé des sinus par des milliers de petits poils, appelés cils, qui bougent à l'unisson pour créer une sorte de mouvement d'un convoyeur. Les particules étrangères et les micro-organismes qui entrent dans les sinus sont piégés dans le mucus et retournés vers le nez, pour protéger l'organisme. Pour atteindre le nez, le mucus s'écoule par de petits orifices dans les os où sont situés les sinus.

En général, une sinusite commence pendant un rhume, une grippe ou une autre infection virale. Ces affections provoquent une enflure de la muqueuse nasale (la membrane qui tapisse l'intérieur du nez). La muqueuse gonflée exerce une pression sur l'orifice qui, normalement, laisse écouler le mucus.
La plupart des cas de sinusite sont causés par des infections virales. Toutefois, chez certaines personnes, une infection bactérienne peut provoquer la sinusite. Lorsque le sinus se remplit de mucus, l'oxygène vient à disparaître, créant un milieu idéal pour la croissance des bactéries. Souvent, les bactéries sont déjà présentes dans le nez, mais ne provoquent pas d'infection parce qu'elles sont maîtrisées par les défenses immunitaires naturelles.

Si les défenses du corps (par ex. les cils, le drainage des sinus ou le système immunitaire) fonctionnent au ralenti, les bactéries peuvent provoquer une infection. Dans de rares cas, la sinusite peut être provoquée par une infection fongique.
D'autres facteurs qui causent une inflammation nasale peuvent entraîner une sinusite. La rhinite allergique saisonnière -rhume des foins- et d'autres allergies augmentent par exemple le risque de sinusite.
Il existe aussi une sinusite d’origine dentaire. Elle survient sans rhinite précédente et la rhinorrhée est souvent nauséabonde associée souvent à une cacosmie.

douleur-nez

En effet, le sinus maxillaire est en contact direct avec le complexe alvéolo-dentaire par l’intermédiaire des deuxièmes prémolaires, et des premières et deuxièmes molaires supérieures. Les racines pouvant être au contact du sinus voire a l'intérieur de celui-ci. En conséquence, toute pathologie des racines dentaires ou extraction délicate peut se compliquer en infection du sinus maxillaire.

La sinusite maxillaire d’origine dentaire naît d’un conflit de mauvais voisinage dent/sinus. Habituellement bénignes, elles peuvent être à l’origine de complications méningo-encéphaliques graves. Un cliché panoramique dentaire peut retrouver le foyer dentaire molaire ou prémolaire (abcès, kyste apical). A la palpation il faut rechercher une douleur élective à la pression de la paroi antérieure du sinus maxillaire au niveau de l’émergence du nerf sous-orbitaire. La prise en charge des patients atteints de sinusite d’origine dentaire nécessite la collaboration étroite entre le chirurgien dentiste et l’otorhinolaryngologiste afin d’établir un diagnostic précoce et un plan de traitement précis. Le traitement stomatologique -bouche et dent- est indispensable.

D’autres facteurs peuvent favoriser une sinusite comme l'existence d'une bronchite chronique, d’un terrain allergique, l’exposition professionnelle (climatisation, poussière) et le tabagisme.